Derniers articles

Grève « suspendue » à l’aéroport de Tahiti-Faa’a

Au terme de négociations "marathon" tout au long de la journée de mardi entre la direction d'ADT (aéroport de Tahiti) et le syndicat CSIP de Cyril Le Gayic, la menace de grève qui concernait l'aéroport de Tahiti-Faa'a, à partir de mercredi, a été "suspendue". Une suspension de la grève qui n'a, toutefois, pas fait l'objet d'une signature de protocole d'accord.

Mouvement social surprenant à l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Après quatre journées de préavis où les deux parties, direction et syndicats, n’ont pas ou peu négocié, l’ultime journée de préavis, mardi, a été marquée par plusieurs séances de négociations qui ont enfin permis de trouver un terrain d’entente.

A l’issue d’une troisième – longue – réunion, qui aurait pris fin peu avant minuit (ndlr, soit avant le début de la gréve, prévu pour mercredi 0 h), un accord aurait été trouvé, six des huit points figurant dans les revendications de la CSIP étant d’ailleurs principalement des suites du conflit précédent à ADT, au mois de juin.

Les deux parties doivent se revoir

L’embauche d’un pompier supplémentaire aurait aussi été acté. Quant aux autres points sur lesquels les négociations butaient, les deux parties se seraient mises d’accord pour finalement réévaluer la situation vers la fin du mois.

Compte-tenu de ces avancées, le syndicat CSIP de Cyril Le Gayic a annoncé, mardi soir, peu avant minuit, qu’il suspendait son mouvement. Cette « suspension » de la grève n’a, toutefois, pas fait l’objet d’un protocole d’accord en bonne et due forme, indique-t-on du côté de la direction d’ADT.

Les compagnies aériennes utilisant la plateforme aéroportuaire de Tahiti-Faa’a ont, malgré tout, d’ores-et-déjà été affectées par la menace de grève. Toutes compagnies confondues, plusieurs changements de programme de vols ont ainsi été communiqués au cours des dernières 24 heures.Télécharger l'article en PDF